Jeudi 21 janvier 2016 – Alexandre Vincendet

Le Club de l’OURS a reçu jeudi 21 janvier 2016

Alexandre Vincendet, maire de Rillieux la Pape

sur le thème

L’investissement privé au service de l’action publique : l’exemple du quartier d’Osterode à Rillieux-la-Pape

Voir le PowerPoint Présentation du jeudi 21 janvier 2016

Voir la vidéo

La réorganisation des forces armées françaises a donné lieu à des opportunités foncières intéressantes pour plusieurs communes. Ainsi, la Ville de Rillieux-la-Pape a pu racheter la vingtaine d’hectares du site d’Osterode, qui accueillait l’ancien commissariat de l’armée de terre. Cet investissement permet de contrôler le foncier de cette zone et de commencer les négociations sur la destination de ces 20 hectares avec la Métropole, seule autorité compétente en matière d’urbanisme. Les travaux de ce qui deviendra une zone d’activité économique débuteront fin 2018.

DSC_0011

Concrètement, ce terrain, situé à 50 mètres d’un accès autoroutier est idéal pour accueillir les entreprises dans une Métropole qui manque cruellement de foncier. Il permettra d’abord la relocalisation d’entreprises déjà présentes dans la Métropole mais en recherche de plus de place et pourra constituer un pôle d’attractivité pour des entreprises extérieures, françaises ou étrangères, de plus en plus désireuses de s’implanter sur cet axe stratégique qu’est le Grand Lyon.

DSC_0060

Il permettra également d’installer des équipements hôteliers, inexistants sur cette zone et de restauration afin de répondre à la demande croissante faisant suite à l’installation de nombreuses entreprises (sièges nationaux, directions régionales…) dans le secteur.

La création de cette zone d’activité économique, qui est une véritable « trappe à investissements privés » revêt à la fois un avantage pour Rillieux-la-Pape, et bien entendu pour la Métropole du Grand Lyon.

Localement, Rillieux-la-Pape s’est lancée dans une politique très favorable à l’implantation d’entreprises et à l’arrivée de nouveaux habitants. L’objectif de 2000 emplois supplémentaires localisés sur la commune est en passe d’être dépassé : outre le siège de Véolia Eau, celui de Medicrea (biotechnologies, conception de prothèses de colonnes vertébrales) et celui de Ineo Infracom (leader de la fibre optique) illustrent parfaitement cette tendance à l’installation de grandes entreprises technologiques à haute valeur ajoutée.

DSC_0013

Comme souvent, ces grandes entreprises sont également suivies de PME ou d’ETI technologiques. Sur les trois derniers mois, la filiale française de l’autrichien Baur (diagnostic de câbles électriques) et le siège d’Origalys (électrodes et appareils de mesures pour l’industrie de pointe) se sont installés.

Osterode va voir ces implantations se multiplier. Ces investissements privés vont forcément entraîner des investissements publics : écoles, crèches, transports en commun, dans une logique paradoxalement inverse de celle de l’économie de type keynesienne qui veut que l’investissement public entraîne des investissements privés. Ici, ce sont les investissements privés qui vont entraîner un accompagnement public.

Rillieux-la-Pape est en pleine mue, en plein changement d’image. Longtemps engagée sur une pente peu réjouissante où se mêlaient communautarisme, insécurité, trafics en tout genre et clientélisme, nous avons fait en sorte de la rendre plus attractive en agissant sur des leviers tels que l’urbanisme, la sécurité pour en faire une ville où les investisseurs reviennent. En anticipant une reprise économique et en la provoquant localement, nous gagnerons ensemble ce pari dont Osterode est la pierre angulaire.

DSC_0031

DSC_0028

DSC_0003

DSC_0006

DSC_0014

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail