Jeudi 9 septembre 2021 – Hugues de Beaupuy

Le club de l’OURS a reçu

Hugues De Beaupuy

Directeur Général du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

Sur le thème :

« Constances et évolutions stratégiques au PIPA »

Créé en 1976 à une trentaine de kilomètres de Lyon sur près de 1.000 hectares, le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain affiche aujourd’hui un beau développement. On y dénombre plus de 180 entreprises implantées et le seuil de 8.000 emplois vient d’être franchi.

Sa genèse, à la fin des trente glorieuses, a plusieurs origines. L’accident de Feyzin en 1966 et l’idée sans succès d’éloigner la chimie lyonnaise, la recherche d’un site adapté à l’implantation d’une deuxième raffinerie stoppée par le choc pétrolier, la vision du besoin d’une activité de substitution lors de la fermeture de la Centrale de Bugey annoncée alors pour 30 ans plus tard, enfin la planification d’une deuxième ville-nouvelle dans la plaine de l’Ain refusée par les élus locaux, ont alimenté la décision de créer ce grand parc industriel.

On a voulu voir grand, voir juste, voir loin. Une ambition fondatrice.  L’époque est celle de la France pompidolienne qui prévoit de vendre des Concorde, de tester les TGV ; la Lorraine produit de l’acier, le Nord du textile, Sochaux des voitures. La DATAR vient d’être créée et planifie. Le PIPA accueillera de grosses industries.

Dès le premier jour, trois principes de développement sont posés.

_ On maîtrisera le rythme de développement dans la logique du refus de la ville-nouvelle et d’adéquation au territoire

_ On diversifiera les activités afin de ne dépendre d’aucun secteur et de proposer des emplois variés.

_ On veillera au respect de l’environnement. René Dumont vient d’être le premier candidat écologiste aux présidentielles. La pollution devient une notion dans l’air du temps.

Ces principes sont toujours en vigueur après plus de 45 ans de retour d’expérience. Leur constance est la preuve de leur pertinence, proches du concept plus récent de la responsabilité sociétale.

La stratégie du PIPA a été maintenue également par la constance des hommes à la tête du Syndicat Mixte du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain, aménageur du site.  Pendant les 20 premières années, le même duo, Président et Directeur, ancre sa vision commune malgré les vicissitudes du démarrage et l’impatience de certains. Après 46 ans, le SMPIPA n’a toujours connu que 2 directeurs.

La structure a subi quelques modifications statutaires mais elle a su maintenir son agilité, son savoir-faire et son enthousiasme.

Les déclinaisons stratégiques de l’objectif à atteindre ont certes intégré le temps qui passe. Le territoire est devenu riche et se permet une ambition plus qualitative que quantitative. Ainsi, la diversité des activités est plus que jamais attendue. Des sujets fondamentaux émergent avec plus d’acuité : l’énergie, la mobilité, la formation, la biodiversité…

Une offre immobilière (pépinière d’entreprise, espace de coworking, ateliers ou bureaux locatifs,..) est venue compléter la seule cession des terrains.

Le  prix de vente des terrains était timide ; il sera à l’image de l’ambition grandissante du territoire.

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail