Petit déjeuner 7 juin 2012 – Alain Sitbon

Le Club de l’OURS a reçu le jeudi 7 juin 2012
Alain Sitbon
sur le thème
« L’hébergement d’urgence »
Avec les villages mobiles Dom’Ici

Les villages mobiles Dom’Ici : un nouveau souffle dans la lutte contre le sans-abrisme. Le concept Dom’Ici ou la responsabilité sociétale des entreprises en action. « Dom’Ici » c’est le nom d’un concept nouveau, pensé pour pallier le manque d’hébergement d’urgence dans les grandes villes de France.

Dom’ici c’est un lieu d’accueil chaleureux et fonctionnel, Dom’Ici c’est une solution qui respecte à la fois les Hommes et les Villes. Concrètement qu’est ce que Dom’Ici ? Ce sont des villages mobiles et modulables. Mobiles, par ce que nous implantons ces structures en une semaine sur des terrains disponibles en attente d’urbanisation, et que nous les déménageons en trois jours. Modulables, car nous accueillons les familles, les couples, ou les personnes seules dans des cabines spécialement conçues pour ces trois populations. Ainsi, un village Dom’Ici se divise en hameaux ; familles, couples ou single.

Le tout structuré autour d’une « place centrale » qui est composée d’un accueil, d’un bureau d’entretien, d’une salle de jeux et d’accompagnement aux devoirs pour les enfants, d’une cafétéria et d’une cuisine, ce qui permet de délivrer trois repas par jour et de retrouver des rythmes de vie sains. J’ai voulu par ce concept favoriser le retour à la dignité des populations sans abri. J’ai voulu respecter l’environnement et innover du point de vue entrepreneuriale.

Dom’Ici c’est une SAS, filiale de la maison mère CRPS dont je fête cette année les 50 ans d’activité. Dom’Ici, c’est la traduction dans les faits de la responsabilité sociétale des entreprises. Et pour cela, nous avons reçu le trophée de la fête de l’entreprise le 30 janvier 2012. Ce concept, il est vrai, bouleverse quelque peu le mode habituel d’aide aux populations démunies qui était jusqu’à présent l’œuvre unique des associations caritatives.

Mais je pense qu’il est bon dans ce secteur comme dans les autres, d’apporter le savoir-faire entrepreneurial du monde de l’entreprise et de développer un service professionnalisé en direction des pouvoirs publics. Car les associations – j’ai pu le constater l’hiver dernier à Lyon – font un travail remarquable, mais elles manquent de lieux d’accueil fonctionnels et adaptés.

Face à la « crise du logement », il me semble désormais vain de construire des places d’hébergement d’urgence en dur, pour un séjour qui par définition sera transitoire. Le concept Dom’Ici s’inscrit dans cette logique de flexibilité et de modularité. Dom’Ici est avant tout le prestataire technique qui s’adapte aux besoins des collectivités locales et des services de l’Etat.

Nous voulons rendre dignes ces populations et humaniser leur accueil : grâce à des cabines individuelles sécurisées et autonomes (chacun y est chez soi, dispose de sa clef et donc de son intimité). A la suite d’un appel à projet de la direction départementale de la cohésion sociale pour le plan froid 2011/2012, nous avons installé un premier village de 80 places sur une friche industrielle à Villeurbanne, mise à disposition par le Grand Lyon avec l’accord de la municipalité de Villeurbanne. 80 personnes ont ainsi été hébergées durant le plan froid, dont plus de trente enfants, qui ont tous été scolarisés.

Le village a donné grande satisfaction, à la fois aux usagers et aux équipes de l’association l’Hôtel Social qui a œuvré pour l’insertion des personnes accueillies. Fort de cette expérience, j’envisage de développer le concept en le proposant à tous les départements intéressés. D’un point de vue local, sur le département du Rhône, je me propose de mettre à disposition des pouvoirs publics 3 ou 4 villages pour le plan froid 2012/2013, afin que plus aucun enfant ne soit à la rue l’hiver prochain. Ce qui permettra à ces enfants d’être scolarisés, de se former, de se penser un avenir. C’est là tout l’enjeu de mon projet.

Je veux aujourd’hui contribuer à résoudre le problème du sans-abrisme en France, et développer une structure nationale de service aux pouvoirs publics, comme je l’ai fait il y a 10 ans en développant SG2A-l’Hacienda*, qui est implantée dans 215 villes de France.

De la même façon que nous assurons la gestion des aires d’accueil de Gens du Voyage, mon objectif est d’implanter les villages Dom’Ici partout où la demande sera formulée. Mon objectif est de pérenniser le concept Dom’Ici, car il apporte aux populations accidentées de la vie, le repos, l’hygiène, la sécurité et l’espoir dont elles ont besoin. Au cœur de notre ambition : l’Humain.

Alain SITBON

 

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail