Petit déjeuner 12 septembre 2013 – Alain Cottalorda

Le club de l’OURS a reçu le jeudi 12 septembre 2013
Alain Cottalorda, président de la CAPI
Sur le thème :
« Un objectif de production de 1000 logements/an »

Alain Cottalorda, à quelques mois de la fin de votre mandat que retenez-vous de celui-ci en matière d’aménagement du territoire et de développement économique ?

AC : Tout d’abord cela a été un mandat de construction et de structuration, puisque nous avons créés au sein de la CAPI le service de développement économique et le service de l’aménagement suite à la fin de la ville nouvelle, et nous avons mis en place avec la communauté de communes des collines du Nord Dauphiné la SPLA, SARA, notre outil d’aménagement. Afin de financer nos projets, nous avons fin juin, adoptés à l’unanimité un pacte fiscal et financier entre la CAPI et l’ensemble des communes pour optimiser nos ressources fiscales et  nous permettre de financer notre projet de territoire. C’est une première en France.

En termes de projet sur l’aménagement économique, nous nous sommes dotés d’une SAE (stratégie d’accueil des entreprises) et nous poursuivons les  implantations sur le parc de Chesnes à St Quentin Fallavier et Satolas et Bonce, avec notamment une opération de 13 ha en logistique qui fait l’objet d’un appel à projet, nous  avons lancé  l’agrandissement de notre parc technologique sur Vaulx Milieu : 64 ha et la poursuite des aménagements et implantations sur La Maladière à Bourgoin Jallieu, Mussiat à Villefontaine mais aussi sur des zones d’activités plus modestes mais importantes dans les communes plus rurales (Nivolas Vermeille, Meyrié).

Sur les questions d’aménagement nous poursuivons l’aménagement de nos ZAC et devons validés en décembre notre PAD (Plan d’Aménagement Durable), premier document communautaire sur nos objectifs en matière d’aménagement pour les années futures.  D’autre part nous nous sommes dotés d’un PDU (Plan de Déplacement Urbain) pour développer les transports collectifs mais aussi les modes doux et le covoiturage qui sur un territoire très étendu et moins dense qu’en agglomération est un enjeu majeur pour notre territoire.

Pour conclure en quelques chiffres, nous avons contractualisé un objectif de 1000 logements par an avec l’Etat (987 réalisés en 2012), 150 ha de terrains commercialisables en ZAC, 2M€ de travaux réalisés par SARA en 2012 et  6M€ prévus en 2013.

Vous avez intégrés le pôle métropolitain  qui regroupe le Grand Lyon,  Saint-Etienne Métropole, la CAPI, Vienne Agglo, quels éléments de bilan en tirez-vous ?

AC : Il est peut-être encore  un peu tôt pour faire un vrai bilan après un an de fonctionnement effectif,  mais je retiens notre capacité collective sur ce grand bassin de vie à prendre en compte les attentes de nos citoyens sur des domaines  du quotidien comme les transports et la culture et des domaines stratégiques mais moins visibles immédiatement sur l’aménagement du territoire en lien avec les SCOT, et le développement économique.

La première concrétisation est le lancement ces jours, avec la Région, de T-Libr, nouvelle tarification combinée pour voyager plus simplement et à un coût compétitif sur nos différents réseaux. Cela faisait dix ans qu’on y travaillait, la création du pôle et du syndicat métropolitain des transports avec la région, l’a rendu possible.

La deuxième chose que je retiens c’est la qualité de l’ambiance de travail entre tous les élus et services du pôle métropolitain, et les échanges sur nos projets de développement et d’aménagement. Ces moments sont importants pour se comprendre, mais aussi pour, petit à petit, créer ensemble des projets coordonnés voir communs en matière de transports collectifs, de grandes infrastructures, de développement économiques et culturels. C’est un gage de synergies de projet et d’optimisation des financements publics.

En conclusion Alain Cottalorda, quel projet en matière économique et d’aménagement est pour vous le plus porteur d’enjeu pour le territoire de la CAPI?

C’est notre projet de pole sur la construction durable, que nous avons pu mettre en place avec l’aide de la région Rhône Alpes et avec la communauté de communes des vallons de la Tour, grâce aux entreprises leaders sur le marché de la construction durable et des tissus techniques qui sont présentes sur le territoire, aux grands ateliers, à la fédération nationale du Bâtiment, le CFA BTP ….. Avec l’ensemble de ces partenaires nous créons une plate-forme technologique sur l’assemblage et des usages de ces matériaux, ASTUS construction. Elle est déjà labellisée plan bâtiment grenelle, et à une vocation métropolitaine, régionale, nationale.

 

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail