Petit déjeuner 10 novembre 2011 – Thierry Philip

Le Club de l’OURS a reçu le jeudi 10 novembre 2011
Thierry Philip
Maire du 3ème arrondissement – Conseiller général
sur le thème
« Aménagement de la friche RVI »

Un nouveau morceau de ville sur le site RVI

« RVI », c’est cette vaste friche industrielle acquise par le Grand Lyon en 2002, dans le 3e arrondissement, et qui se développe sur plus de 7 hectares entre l’avenue Lacassagne et le cours Albert Thomas. Ce site est aujourd’hui organisé en deux parties. Au Sud, la Communauté urbaine a autorisé la Société d’Enseignement professionnel du Rhône (SEPR) à y regrouper ses activités d’enseignement. La SEPR y a réalisé un lycée d’enseignement professionnel et accueille depuis la rentrée 2005 2000 élèves en alternance. La partie Nord, d’environ 4,5 hectares fait l’objet d’un vaste projet d’aménagement visant à poursuivre la requalification de cette friche. La réalisation de ce projet, qui se structure pour nous autour de 4 grands enjeux, est programmée pour le mandat 2008 – 2014.

Le premier enjeu, c’est la réalisation dans le 3e arrondissement de l’un des plus grands pôles de la formation professionnelle. Nous voulons conforter la place de l’enseignement sur ce site. L’extension de la SEPR, l’arrivée de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, de l’Association pour la Formation Professionnelle dans les Industries de l’Ameublement (AFPIA) et, de l’autre coté de l’avenue Lacassagne, sur l’ancien site Merck, de la future école d’infirmières de la Croix Rouge, doit permettre de concentrer sur un même site un grand pôle de l’enseignement professionnel, de l’apprentissage et de la formation en alternance. Le projet prévoit aussi une unité d’hébergement de 220 logements destinée aux jeunes travailleurs, étudiants et mineurs de la SEPR. L’arrivée de ces étudiants permettra aux commerces et à la vie de quartier de se développer.

Le deuxième enjeu, c’est le développement des équipements publics. Demain, une bibliothèque sera implantée au rez-de-chaussée d’un programme immobilier de logements sociaux pour étudiants confié à Grand Lyon Habitat.  Cette nouvelle bibliothèque de plus de 1 000m² viendra combler un vide en terme d’équipements culturels dans l’Est de l’arrondissement. Ce sont 27 000 documents qui y seront déposés dont des DVD, des bandes dessinées, à la fois destiné aux enfants et aux adultes. Ce sera aussi un espace de jeux vidéos et un auditorium qui pour permettre hors ouverture, au public d’en profiter. Les bibliothèques sont aujourd’hui les premiers lieux gratuits d’accès à la culture. Douze personnes dont un bibliothécaire seront présents au sein de cette bibliothèque.

Autre équipement public, le parc de 8000 m². Avec un tel espace, nous allons offrir à ce quartier dense et minéral une véritable bouffée d’oxygène. Ce parc sera accessible depuis l’avenue Lacassagne par un large parvis de 20 mètres, depuis la nouvelle voie qui sera créée au cœur du tènement et sera entièrement visible depuis la rue Rochaix. Une nouvelle rue sera en effet créée pour relier les rues Elie Paris et Germain David. Elle participera de notre volonté d’ouvrir ce site sur le quartier. Ce passage renforcera les liaisons entre l’Est et l’Ouest de l’arrondissement tout en faisant la part belle aux modes de déplacement doux. L’axe vert qui borde la SEPR le long de la rue du professeur Rochaix sera prolongé jusqu’à l’avenue Lacassagne dans un souci de végétalisation de l’ensemble de la rue. Cette voie facilitera aussi la desserte des futurs équipements. Enfin, il faut signaler qu’au nord de l’espace réservé à la FCMB, un gymnase est envisagé dans la dernière phase du projet.

Troisième enjeu : nous souhaitons conserver et valoriser le patrimoine architectural protégé, notamment en réinvestissement le mur de la rue Feuillat, ses sheds et la verrière historique qui sera entièrement réhabilitée.

Enfin, dernier enjeu, nous souhaitons développer sur le site un programme économique en lien avec la fonction d’enseignement. Le Nord-Ouest de l’actuelle friche verra ainsi s’installer un parc d’activité qui reste aujourd’hui à définir.

Thierry Philip1

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux :