Jeudi 19 mai 2016 – Didier Wioland

 

Le Club de l’OURS a reçu jeudi 19 mai 2016

Didier Wioland

Commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale du Rhône

sur le thème

L’action de la gendarmerie du Rhône au service des entreprises.

 

Les profondes mutations des modèles macroéconomiques, l’extrême volatilité des marchés financiers et l’arrivée de nouveaux pays concurrents conduisent les acteurs économiques à se livrer une féroce bataille pour conquérir des places de marché. Dans ce contexte, les PME-PMI/TI-TPI sont des proies de choix pour des concurrents ayant développé des stratégies commerciales plus agressives.

DSC_0123Parce qu’elles sont peu ou pas du tout protégées, les entreprises sont statistiquement 2 à 3 fois plus souvent victimes d’atteintes que les résidences privées. Contrairement aux idées reçues, les TPE / PME

sont parmi les plus touchées. Sur la base de ce constat, l’État a décidé en 2005 de mettre en place un dispositif d’intelligence économique territorial visant à soutenir les entreprises, créatrices d’emplois et de richesse pour notre pays.

DSC_0146

Pour répondre à cet enjeu majeur que constituent la protection de l’économie nationale et la préservation des emplois, la Gendarmerie a mis au point une stratégie, créé des structures spécialisées, développé des modes d’action spécifiques et adapté la formation des personnels. Ainsi, des sous-officiers spécialement formés à la cybercriminalité viennent appuyer le dispositif dans le cadre de la sécurité des systèmes d’information.

Laissant aux chambres consulaires, sociétés privées ou certains services publics le soin d’intervenir dans la sphère de l’intelligence économique dite « offensive »  (gain de parts de marché, lobbying etc.) la Gendarmerie nationale agissant dans ce qui constitue son cœur de métier, s’intéresse exclusivement à l’intelligence économique dite « défensive ». C’est pourquoi le terme de « Sécurité Économique Territoriale » est privilégié à celui d’Intelligence Économique.

DSC_0154Posture défensive permanente, la sécurité économique territoriale consiste, par une veille active et par le biais d’actions partenariales, à prévenir ou, par la mise en œuvre de moyens humains et techniques spécialisés, à réprimer toutes visée hostile projetée ou perpétrée en vue de porter atteinte aux intérêts d’un entreprise implantée en zone de compétence de la Gendarmerie nationale.

 

DSC_0155

Le cœur de métier du gendarme : la sécurité des personnes physiques ou morales et la protection des biens matériels et immatériels.

Les modes d’action de la gendarmerie sont :

– Sensibiliser en participant aux conférences, forums, rencontres.

– Identifier en recensant les entreprises présentant une sensibilité particulière.

– Conseiller en établissant un diagnostic de vulnérabilité accompagné de recommandations pragmatiques, réalistes et efficaces.

– Protéger les entreprises en adaptant le service des unités territoriales en vue d’anticiper toute action agressive (dispositif Opération Tranquillité Entreprise, qui permet d’appeler l’attention de la brigade locale)

– Alerter par signalement  auprès des autorités et services compétents.

– Apporter in situ l’assistance d’un enquêteur spécialisé en cas de cyber-attaque.

– Réprimer les infractions économiques et financières.

Voir vidéo

Voir PDF :

focus escroqueriealert –  ransomware locky  – alerte fausse domiciliation bancaire

alerte escroquerie par faux technicien

????????????????????????????????????DSC_0129

DSC_0139

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail