Jeudi 11 avril 2019 – Gilles Gascon

Le Club de l’OURS a reçu 

Gilles GASCON, Maire de Saint Priest, Conseiller métropolitain

sur le thème 

« le développement économique : témoignage d’un maire de l’Est lyonnais »

L’accueil des entreprises sur un territoire n’est pas un long fleuve tranquille et se heurte à bien des difficultés dues à un certain « mille-feuilles » administratif français, la multiplication des normes et des réglementations  et des intérêts parfois divergents entre ceux des entrepreneurs et ceux relatifs aux nécessités de l’aménagement des territoires.

Et pourtant collectivités, élus et entrepreneurs peuvent et ont tout intérêt à partager des valeurs et des exigences communes.

Saint Priest a misé sur ce partage en désirant avant toute chose concilier le besoin des entreprises, condition de leur réussite et sa vision du territoire san-priod.

Dans ce contexte et quelle que soit l’organisation politique territoriale et intercommunale, le maire, par sa connaissance pragmatique et généraliste de sa ville demeure un maillon facilitateur essentiel dans la chaine de décision qui conduit à l’implantation d’une nouvelle entreprise.

A Saint Priest, en complémentarité avec les analyses et avis techniques de la métropole, nous avons fait le choix d’accompagner tous les projets d’implantation économique et le maire s’intéresse personnellement et systématiquement aux projets. Au-delà de leur aspect technique, il apprécie leur intégration dans la vie de la cité. Les contacts personnels permettent de mieux se comprendre et s’apprécier.

Cet état d’esprit permet de faire vivre des contacts réguliers entre les élus et les entreprises dans un territoire pourtant très vaste (3000 ha, 31 000 salariés, 1600 entreprises, dix zones d’activité économique).

Lorsque l’on sait que le confort de vie est un facteur déterminant pour attirer des collaborateurs motivés et efficaces, les questions des trajets domicile-travail, d’existence d’offres de services et de loisirs proches et de proposition de logement adaptée à la demande deviennent prééminentes dans les discussions qui mèneront une entreprise à faire le choix de tel ou tel secteur et pas seulement ce qui tourne autour de la disponibilité foncière.

Le maire qui appréhende au quotidien l’ensemble de ces problématiques de vie est donc encore et toujours un partenaire incontournable et de plus facilitant.

Il s’agit de créer une dynamique nouvelle pour mieux concevoir ensemble des pratiques partagées pour construire une ville qui donne la meilleure place à l’humain.

Dans sa charte pour un aménagement et un habitat maitrisés, Saint Priest a créé une première en métropole destinée à créer, avec tous les professionnels  engagés dans l’habitat, une nouvelle forme de coopération efficace et efficiente. Elle pourrait servir de modèle à une nouvelle forme de coopération avec les entreprises.

La ville est ainsi gagnante dans son projet de changer qualitativement et durablement.

Les professionnels sont gagnants parce qu’ils se donnent de meilleures garanties de succès.

En conclusion, les maires ont une place centrale dans le développement économique de leur territoire.

Ce rôle tenu par les maires doit impérativement être sauvegardé dans le cadre de la métropolisation et dans l’application de la loi MAPTAM dans la future assemblée métropolitaine en 2020.

A tous les niveaux des liens existent. Il est impératif de de pas les rompre.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail