Vendredi 29 avril 2016 – dîner de gala

 

Nous étions 300 convives dans les salons du Conseil département du Rhône, pour partager quelques heures de très grande convivialité entre les oursonnes, oursons et leurs invités.

Voir vidéo :    

Laurent Wauquiez, président du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes .a présidé ce dîner. Les membres du Club de l’OURS sont particulièrement fiers de cet amical témoignage.

IMG_6723Si notre dîner de gala a pu se dérouler dans un lieu aussi prestigieux, c’est grâce à l’amitié indéfectible du président Christophe Guilloteau envers le Club de l’OURS.

Les menus ont été imprimés gracieusement par Mosaïque Conseil, les whiskies et anisés ont été offerts par la maison Ricard en complément du champagne brut blanc de blanc, tout comme les eaux de Vals et de Thonon offertes par Marie-Pierre Curinier, présidente des eaux de Vals.

Des artistes du cirque Médrano ont animé et ébloui la salle, tout au long de la soirée grâce à Raoul Gibault qui nous fait la très grande amitié de prendre en charge le cachet des artistes.

IMG_6674

A chacun de nos dîners annuels, nous avons une action de solidarité.

Chaque table était repéré par un ourson que Denis Broliquier, le maire du 2ème arrondissement, s’est chargé de récupérer pour offrir, de la part des ours, aux enfants de la résidence le Bordeaux qui appartient et géré par notre Dame des Sans Abris. Les participants ont également déposé une somme conséquente à leur intention en récupérant leur vestiaire auprès des bénévoles de l’UNICEF.

Nous aurons ainsi pu rendre un instant le sourire aux plus jeunes d’entre eux.

IMG_6721Au moment du dessert, une bâche de 5 m x 2,50 m graphée par le Birdy Kids et qui nous avait été offerte par l’entreprise Razel Bec, a été mise aux enchères.

Le chèque de 5 400 €, montant de la transaction, sera donc remis à l’association AFM Téléthon.

Enfin, au moment de faire les comptes, il apparaît que 60 magnums de champagne, 60 bouteilles de côte rôtie et 46 bouteilles de Saint Joseph blanc auront péri dans la bataille.

Ce qui prouve que nous n’aurons pas eu soif et qu’à minuit passé il aura bien fallu inviter les derniers fêtards à partir.

 

« 1 de 2 »
Suivez nous sur les réseaux sociaux :