Vendredi 3 juillet 2020 _ Assemblée générale_Rapports moral et financier

Rapport moral

L’année 2019 a été marquée par une série d’évènements qui ont considérablement modifié le fonctionnement de notre Club.

Les petits-déjeuners

Lors du 1er petit-déjeuner du 17 janvier, nous avons reçu Roland Crimier, maire de Saint Genis Laval qui devait intervenir le 13 décembre 2018. Souvenez-vous, quelques jours auparavant, notre ami Florent Dessus nous avait faussé compagnie.

Cela sera l’occasion pour Jean-Pierre Vacher de le remplacer au micro des spots télévisés assurés par l’équipe Vox-TLM.

TLM et Jean-Pierre Vacher assureront encore cette prestation lorsque nous recevrons Michel Le Faou, Claude Cohen, Alexandre Schmidt, Ludovic Boiron et Gilles Gascon.

C’est d’ailleurs lors de cette période que nous changerons de tanière puisqu’à la mi-mars nous quitterons le site du quartier Général Frère ou les conditions d’accueil étaient de plus en plus aléatoires, direction les locaux de l’hippodrome Lyon-Parilly.

C’est à partir de la mi-mai que, suite à l’achat de TLM par BFM TV, Fiducial Urba Vista remplacera notre ami Jean-Pierre Vacher. Nous recevrons alors successivement :

  • Etienne Blanc
  • Alexandre Vincendet
  • Alain Giordano
  • Denis Broliquier
  • Beatrice Vessilier
  • Michel Le Faou
  • Hervé Legros et
  • David Kimelfeld
  •  

Ainsi donc, ce début d’année 2019 aura été marqué par un changement de notre équipe de Com et surtout un changement de tanière.

Cela explique probablement la chute d’adhésion de 11 % sur cette année.

Le dîner de gala

Notre dîner de gala annuel le 14 juin au Grand Hôtel Dieu a été un grand moment.

Nous avons été les premiers à organiser une soirée au lendemain de l’ouverture de l’Hôtel Intercontinental et, il faut bien le dire, tous les partenaires du Club de l’OURS ont été bluffés par ce coup de maître.

A ce titre, je remercie tout particulièrement l’action d’Yvette qui en a dirigé l’organisation.

Lors de l’inauguration officielle de l’Hôtel, quelques jours plus tard, la responsable de l’accueil des séminaires d’entreprise de l’Intercontinental l’a d’ailleurs chaudement remercié pour le savoir faire qu’elle lui avait apporté.

Le Cirque sur l’Eau

Le 30 avril, la complicité du Club de l’OURS avec Raoul Gibault, le patron du Cirque Médrano s’est traduite par une nocturne des membres du Club de l’OURS sous le chapiteau avec familles et enfants.

Comme à l’accoutumée, boissons et friandises nous ont rassemblé le temps de l’entr’acte. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une amicale pensée pour Raoul dont les activités circadiennes ont pris en grand coup avec l’arrêt des spectacles lié au confinement.

Les trophées du bâtiment et de l’immobilier

Le 23 mai, notre traditionnelle soirée du bâtiment et de l’immobilier organisée par le Club en partenariat avec le Progrès à la Cité Internationale a été un succès. Il faut cependant regretter qu’au fil des années la participation s’émousse, malgré sa totale gratuité pour les invités.

Nous sommes preneurs de toutes les idées qui pourraient nous être proposées pour booster cette manifestation, notamment nous comptons sur vous pour en parler autour de vous.

Je vous signale que cette année les Trophées du Bâtiment et de l’Immobilier auront lieu le 26 novembre au soir.

Togo : Aformetrop et Mac Mael Agri

La vocation du Club est d’avoir des actions en relation avec l’acte de bâtir. Dans ce cadre, le Club de l’OURS a largement participé au financement et à la réalisation des plans et des chiffrages d’une maison médicalisée et d’une école agricole au Togo.

Nous avons appris que la construction de la maison médicalisée et sa livraison ont pris de quelques retards liés au Coronavirus.

Quant à l’école agricole, nous avons appris que d’autres associations, dont ASF et ESF ont amené des financements complémentaires qui vont permettre de commencer très prochainement la construction de cette école.

Benin : Amour Sans Frontière

L’action du Club de l’OURS en Afrique de l’Ouest francophone nous a amené à croiser l’association humanitaire ASF dont le président Charles Lagrange et André Lejeune son acolyte, nous ont présenté leur action depuis 30 ans en Afrique subsaharienne.

ASF est basé à Tassin la Demi-Lune, il nous a donc été naturel d’apporter notre savoir faire dans l’acte de bâtir.

Nous avons étudié, calculé et dessiné les plans pour un pont à 3 travées sur la route de Yakabissi au Bénin.

Réalisé en début d’année 2019, ce pont ouvre l’accès à une école construite en cours d’année par la même association.

Fête foraine d’Euro Parc à Eurexpo

Florent Dessus nous avait présenté le président des forains avec lequel nous organisions chaque année, depuis 4 ans, une journée « porte ouverte » permettant aux enfants malades et à leur famille de s’évader pour un temps à la fête foraine.

Lors de la journée du mercredi 19 décembre 2019, il s’est avéré que certains forains ne jouaient plus le jeu et n’acceptaient plus que d’être « généreux au rabais ».

Devant ce fait, nous avons décidé de ne plus reconduire cette opération en 2019, et à l’avenir.

L’Entreprise des Possibles

Le 30 janvier 2019, lors de la fête de l’entreprise à la halle Tony Garnier, Alain Mérieux demandait aux chefs d’entreprise de le rejoindre au sein de l’Entreprise des Possibles car disait-il « je crois à l’action sur le terrain parce qu’on sait faire et qu’ensemble, on va le faire ».

Au Club de l’OURS, nos adhérents savent faire, chacun à sa façon, dans l’acte de bâtir.

Le président du Club de l’OURS que je connais bien, s’est engagé dans une convention de partenariat avec l’Entreprise des Possibles.

Des chantiers se sont ouverts sur cette année 2020, je vous cite rapidement

  • Rue Sala, 69002 Lyon : immeuble auparavant occupé par des religieuses, création d’un centre d’accueil pour des mamans vulnérables
  • Cours Tolstoï, 69100 Villeurbanne : Maison VIFF (SOS Femmes) : travaux de peinture
  • Rue Bancel, 69007 Lyon : Immeuble de stockage, puis de bureaux à aménager en logements d’urgence

Tous ces dossiers liés à l’Entreprise des Possibles seront détaillés dans le rapport moral de 2020, je n’oublie pas que pour l’instant, je vous présente l’année 2019.

Je vous livre cependant une information sur le mode de fonctionnement financier dans le cadre du partenariat avec l’Entreprise des Possibles : des reçus fiscaux sont établis par les associations maîtres d’ouvrage suivant devis préalablement acceptés. Le Club de l’OURS fait l’avance financier sous forme de prêt à l’entreprise membre du Club, cette dernière remboursant ce prêt lors du recouvrement de l’avoir.

Enfin, François Guerrier est le chef de projet de l’opération sur Sala et je remercie tous ceux qui m’ont d’ores et déjà manifesté leur engagement dans cette formidable aventure.

La vie du Club

Notre club ne serait pas ce qu’il est sans le bénévolat de tout ceux qui s’investissent pour développer la réussite et la convivialité au sein de notre groupe de copains.

L’année dernière nous avons remplacé à l’occasion de notre Assemblée générale 3 membres du bureau ; Nos statuts prévoyant un remplacement à raison d’un tiers tous les 3 ans, et n’ayant pas enregistré de désistement, nous n’avions pas d’élection pour renouvellement du bureau cette année.

Enfin, je vous annonçais au début de mon intervention que 2019 a été marquée par une chute de 11 % des adhésions par rapport à 2018. Je vous informe qu’au 30 juin de cette année, nous avons déjà une progression de 4% par rapport à 2019.

Tenue de notre assemblée générale

L’année dernière nous avons tenu notre assemblée générale, grâce à l’invitation du président Christophe Guilloteau, dans le cadre du musée archéologique de Saint Romain en Gal, propriété du département du Rhône.

Cette année, grâce à la famille Guigal, nous sommes rassemblés dans le cadre somptueux du caveau du château. Je crois même bien savoir que nous sommes dans les premiers à y être accueillis.

Tout à l’heure nous pourrons visiter la tonnellerie et là encore, sachez qu’il s’agit d’un privilège.

Pour toutes ces attentions, merci à toute la famille Guigal.

 

Rapport financier

Notre expert-comptable, le cabinet VEAMA à Villeurbanne, a établi le bilan et le compte de résultat de l’exercice clos le 31 décembre 2019 et certifie nos comptes.

Un exemplaire de ce document est à disposition pour consultation éventuelle avant vote du quitus.

L’année 2019 a connu un changement de trésorier lors de l’Assemblée Générale de 2018, Patrick DURAND – que nous remercions encore pour ses services – étant remplacé par Jean-Guillaume MONIN.

Notre compte de résultat fait apparaître un chiffre d’affaire de 108 020 € (112 664 € en 2019 pour mémoire), soit une légère baisse de 4%.

Celle-ci s’explique par une diminution des cotisations des membres compensée en partie par une augmentation des recettes des petits déjeuners et du Dîner de Gala.

Côté dépenses, les principaux postes restent le dîner de Gala et l’organisation des petits déjeuners. Le fait de les organiser à l’Hippodrome représente un surcoût comparé au Quartier Général Frère pour une qualité de services bien supérieure. Ce surcoût est en partie compensé par la diminution sensible du coût de l’enregistrement vidéo des petits déjeuners liée au changement de prestataire.

L’exercice 2019 se solde par un résultat négatif de 2 676,34 €, bien inférieur à celui de l’année précédente qui s’expliquait notamment par l’organisation de l’anniversaire des 30 ans du Club.

Le Bilan est quant à lui en progression puisque le total de l’actif (et du passif) s’élève à 154 092,90 € (pour 147 104,02 € en 2018).

La santé financière du Club reste excellente avec 25 000 € placés en valeurs mobilières (BP AURA) et 69 663,72 € de trésorerie, le placement de ladite trésorerie ayant généré 1 065 € de produits financiers sur l’année.

Suivez nous sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail